Blessures: voici comment elles affectent la vie des footballeurs

Que ce soit pendant l’entrainement ou pour un match officiel, les professionnels du football sont très souvent amenés à fournir de rudes efforts physiques qui peuvent parfois avoir sur eux, des impacts variables. Dans l’euphorie d’un match, tout peut arriver. Une blessure est vite survenue et dans le pire des cas, elle peut être de longue durée. Cet article se propose de vous faire comprendre comment les blessures peuvent affecter la vie des footballeurs.

Une carrière en dent de scie

 Pour les athlètes de toutes disciplines, la condition physique est une variable capitale. Elle l’est beaucoup plus pour les footballeurs qui courent, sautent, dribblent et tirent pendant 90 minutes de jeu. Pourtant il, n’est pas question pour eux  de se ménager. Ils donnent tout et exploitent tout leur corps à chaque rencontre. Le risque de blessures dans ces conditions est élevé pour tout footballeur. Et lorsque la blessure survient, les joueurs se retrouvent à l’écart, parfois  pour de longues périodes.

Ils peuvent de ce fait  manquer des matchs importants et rater d’éventuelles opportunités. Quand le scénario se répète souvent la carrière du footballeur s’en trouve forcément affectée. Il se fait souvent oublier, revient chaque fois moins bon que la dernière fois. Il n’est pas très sollicité et connait une carrière en dent de scie qui ne reste jamais très longtemps dans les pics. Les joueurs très talentueux tels qu’ Alexandre Pato, Yoann Gourcuff ou Abou Diaby qui n’ont jamais pu auréoler leurs carrières en raison de fréquentes blessures en sont des exemples édifiants.

 Un danger pour la santé et la motricité du professionnel

Certaines blessures sont plus graves que d’autres. Cependant, toutes les blessures affectent forcément l’organisme du sportif d’une façon ou d’une autre. Quand bien même elles sont moins graves, les blessures peuvent constituer un danger pour le footballeur lorsqu’elles se répètent trop souvent.

Il y a ainsi des joueurs qui se retrouvent avec de graves problèmes de traumatisme vers la fin de leurs carrières.

D’autres, victimes de blessures, finissent avec un ou plusieurs membres paralysés en fauteuil roulant ou tétraplégiques. C’est le cas du footballeur amateur Titouan Drui qui après une blessure de match de son équipe Hoving contre Lucy le 24 février 2014, s’est retrouvé tétraplégique.

 Un risque de dépression

Les blessures répétitives ou graves peuvent induire une fatigue physique qui n’est en fait que le reflet de l’état d’esprit du joueur. Une blessure peut être décourageante et déprimante. Les blessures sont démotivantes pour les footballeurs au point d’affecter leur moral et donc leur rendement sur le terrain.

Être subitement indisponible, se retrouver à l’hôpital, ne plus savoir si on remontera sur le terrain, regarder ses coéquipiers jouer sans pouvoir y participer,  sont autant de facteurs de dépression chez le joueur.

La fin de carrière prématurée

Si suite aux blessures, la carrière sportive s’arrête, la déchéance sociale qui s’en suit, les rêves brisés, le caractère brusque et imprévisible de la chose, ouvrent la voie à des périodes de doutes et d’incertitudes.  

Dans ces cas-là, un suivi psychologique régulier, et le soutient des proches s’avèrent indispensables à l’équilibre émotionnel du joueur.